Haïti Farnières reste solidaire

Haïti Farnières soutient les jeunes
Par Laetitia Boizet
3 avril 2024

Un séjour porteur d’espérance

3 membres de l’association reviennent d’un séjour de 3 semaines. Une note d’espoir à découvrir dans l’article qui suit :

Haïti-Farnières : une AiSBL de Vielsalm qui veut offrir un avenir à des centaines de jeunes Haïtiens.

Achat de terrain
Achat de terrain

C’est un petit pays insulaire souvent oublié dans les informations des journaux télévisés, et pourtant ! La situation en Haïti devient cauchemardesque :  le pays est à 80% aux mains des gangs. L’aéroport, le port maritime et la vie économique en général sont bloqués par des bandes armées qui ne cherchent qu’à obtenir de l’argent. La famine s’installe car les marchandises n’arrivent plus dans la capitale et le peu qui y arrive est à des prix inabordables. La moitié de la population de Port-Au-Prince est actuellement en insécurité alimentaire, soit plus d’un million de personnes. 

Engagement malgré les défis

Malgré cette situation, Bernadette, Cédric et moi, tous membres de l’ASBL Haîti-Farnières, avons décidé de partir 3 semaines en Haïti en février dernier, pour aller prêter main forte à Angelika Hoffmann, qui fait vivre sur place le projet humanitaire de l’ASBL Haïti-Farnières.  Angelika est belge, elle est originaire de Born. Elle est installée à Fort-Liberté dans le Nord-Est d’Haïti depuis 2012. Elle supervise nos différents projets dans le pays et s’occupe principalement de la pépinière d’entreprises. La région de Fort-Liberté, à +/- 7 heures de route de Port-au-Prince, reste heureusement jusqu’ici assez calme.

Nourrir l’espoir par l’entreprenariat

L’un des projets lancés par l’ASBL, à Fort-Liberté est une pépinière d’entreprises. Son but est de donner la possibilité à des jeunes, ayant terminé une formation agricole, d’oser se lancer comme entrepreneur dans les cultures maraichères, fruitières ou dans le petit élevage. Le deuxième objectif est de travailler à l’autonomie alimentaire en incitant les jeunes Haïtiens à produire leur alimentation dans le pays afin d’éviter les entrées massives de denrées en provenance de la République Dominicaine ou des Etats-Unis qui mettent Haïti en situation de dépendance.

Cultiver l’espoir pour un avenir meilleur

En 2020, l’ASBL a acheté un terrain de 5 hectares qu’il a fallu défricher, nettoyer et clôturer. Actuellement, nous avons planté + de 800 arbres fruitiers, 600 bananiers et nous avons commencé, il y a quelques mois les cultures maraichères (poireaux, oignons, tomates, choux, épinards, piments, …). Nous avons également 28 chèvres. Les premières ventes de produits ont commencé fin 2023. L’ASBL a engagé sur 3 ans un agronome, 2 techniciens agricoles, un technicien en électricité et 6 ouvriers. Les 2 premiers stagiaires entrepreneurs devraient maintenant arriver dans les prochaines semaines.

Innovation pour un avenir durable

Lors de notre voyage, nous voulions encourager et aider Angelika et les nombreux jeunes qui tous les jours viennent sur le terrain malgré la situation du pays. Nous avions également décidé d’installer un système d’irrigation. Un des gros problèmes pour l’agriculture en Haïti est en effet le manque d’eau. Durant parfois 3 mois, il ne tombe pas une goutte de pluie dans la zone. Nous avons déjà foré 2 puits et nous avons trouvé de l’eau à une profondeur raisonnable de 30 à 40m.

L’effort collectif pour un changement positif

Avec toute l’équipe, nous avons pu installer en 3 semaines plus de 1.000 m de tuyaux et installer un premier système de goutte à goutte. Ce fut un challenge avec parfois des difficultés d’approvisionnement de matériel ou des équipements fournis défaillants. Cependant, avec une bonne équipe et un esprit positif, nous y sommes arrivés. Grâce à cette installation, l’équipe en place devrait gagner +/- un quart de son temps de travail qui consistait à arroser avec des seaux ! 

1000m de tuyaux installés en 3 semaines
Une équipe motivée

Déploiement de compétences pour une cause noble

Cédric, architecte de formation, a dessiné les plans et implanté une halle pour la vente des produits et 2 poulaillers pour les poulets et les poules pondeuses.

Solidarité et éducation pour un avenir meilleur

Nous pouvons vraiment être fiers de l’équipe qui, sous la conduite d’Angelika et de l’Agronome Latousse, a déjà fait un travail remarquable sous des températures qui peuvent dépasser les 35°. Le personnel commence à 7h sur le terrain. Certains se lèvent donc à 5h du matin pour venir à vélo sur des chemins parfois assez chaotiques. A 13h, ils reçoivent un repas cuisiné sur place au feu de bois par un des jeunes ouvriers ou par une habitante du village. C’est souvent leur premier et seul repas de la journée. A 15h, ils arrêtent le travail.

Un accès à l’éducation pour tous

L’ASBL aide également plusieurs écoles dans le pays. La scolarité en Haïti est payante et revient à +/- 200 USD par enfant. Le revenu moyen par habitant est de 1700 USD par an. Les parents arrivent donc difficilement à payer la scolarité de leurs enfants. Nous avons instauré, il y a plus de 10 ans, un système de parrainage des écoliers. Actuellement plus de 250 enfants sont scolarisés grâce au soutien de parrains et de marraines en Belgique

L’espoir, une graine à semer

Pour la pépinière d’entreprises, nous essayons d’organiser des activités et nous recevons des dons. Nous avons également organisé un système de parrainage d’arbres pour la pépinière. Durant notre voyage, nous avons pu attacher 120 plaquettes nominatives sur des arbres parrainés et envoyer une petite photo aux parrains et marraines qui ont financé leur plantation.

Haïti Farnières : parrainage arbres

Un avenir à construire ensemble

Espérons que la mise en place d’un conseil présidentiel dans les prochains jours puisse remettre un peu d’ordre dans ce pays. La population d’Haïti est très résiliente. Après les différents cataclysmes et la mauvaise gestion gouvernementale que ce pays a subis, la population se relève toujours.  Le chemin est difficile …. mais il faut y croire !

Si vous voulez des renseignements complémentaires,

vous pouvez nous contacter via l’adresse mail : info@haiti-farnieres.com.

 

Pierre-Dominique RUYSSEN

Président de l’ASBL Haïti-Farnières

2 Commentaires

  1. Claudine Mehauden

    Bravo pour le travail réalisé. Beau projet !

    Réponse
  2. counet J-J

    Beau texte concis mais complet …. qui décrit une situation porteuse d’espoir pour ces villageois proches d’Angelika .. et pour tous ceux qui soutiennent l’AiSBL.
    Félicitations à Pierre Dominique , Bernadette et Cedric pour leur boulot !!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *